Screenshot_20210113-140602_Facebook_edit
103053781_2932043416882019_5413438639307

Violoniste, Concertiste, Pédagogue

FB_IMG_1610542703454.jpg

À VENIR

Week-ends Master Class

 

                  ***

Concerts :

 

Dates et informations communiquées en fonction de l'évolution de la situation sanitaire actuelle

Biographie

 

Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'honneur, 

Marie-Annick Nicolas a suivi un parcours atypique.

Son palmarès est éblouissant.

 

Née en France, au Creusot en 1956, premier prix au CNSM de Paris à 13 ans (1969), elle devient entre 17 et 23 ans, l'une des plus jeunes et plus prestigieuses lauréates des grandes compétitions internationales, en particulier :

 

* Grand Prix Jacques Thibaud (Paris 1973),

* Grand Prix Henryk Szeryng (Paris 1973),

* Grand Prix Tchaïkowsky (Moscou 1974),

* Prix Reine Elisabeth de Belgique (Bruxelles 1976),

* Prix International de Montreal (1979). 

      

Paris, 1975, promotion Françoise Giroud : Marie-Annick NICOLAS reçoit également le Prix de la Fondation de la Vocation.

 

Remarquée très tôt par David Oistrakh, elle étudie sur ses conseils en 1975-1976 au Conservatoire  Tchaïkowsky de Moscou avec Boris Bielinki.

 

 

 

 

"Marie-Annick Nicolas joue du violon comme chantent les oiseaux."

(David Oistrakh, 1974

La Pravda, Moscou)

Titulaire d'un PhD (Doctorat Honoris Causa), la violoniste fut également assistante de Franco Gulli à l'Université d'Indiana (1977-1978), Bloomington, USA. On lui propose alors un poste à l'Université de Los Angeles où enseignait Jascha Heifetz, mais elle décline l'invitation, préférant suivre les conseils du grand violoncelliste Janos Starker, qui lui suggère de poursuivre sa carrière de concertiste.

 

 

 

 

Le Maître dira d'elle :

 

"Marie-Annick Nicolas?

L'une des plus grandes violonistes du monde !".

De 1980 à 1986, elle occupe le poste de Super-Soliste à l'Orchestre Philharmonique de Radio-France. 

Son ascension très précoce à une célébrité internationale l'a faite se produire sur les plus grandes scènes et dans plus de 25 pays (USA, Russie, Belgique, Canada, Espagne, Portugal, Italie, Suisse, Allemagne, Grèce, Israël, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Iles Canaries, Chypre, Luxembourg...).

 

Applaudie et accueillie en récital ou en soliste ;

Et unanimement saluée par la presse, le public et la Critique discographique !

Professeur à la Prestigieuse Haute Ecole de Musique (HEM) de Genève de 1993 à 2018, elle se partage entre l'enseignement de son art et les scènes internationales.

Le 31 mars 2013, Madame Marie-Annick Nicolas reçoit le grade de Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'honneur.

Pour saluer cette Artiste hors du commun, la Fédération Internationale d'Astronomie et la NASA lui ont rendu un exceptionnel hommage en baptisant une Planète de notre système solaire à son nom. Ainsi, quelque part dans l'univers, le nom de Marie-Annick Nicolas est inscrit pour l'éternité...

 

Marie-Annick Nicolas joue un Andrea Guarnerius-Crémone de 1647.

*******

Discographie :

 

Gabriel Fauré, César Franck,  Sonates (1991)


Aubert Lemeland, Les trois Concertos pour violon et orchestre à corde (1993)


Bach, Intégrale des Concertos pour violon (1993)


Brahms, Intégrale des Sonates pour violon et piano (1993)


Le violon romantique (1994)


CRAS (1996)


Couleur tempo (2000)


J.S. Bach, sonates et partitas (2000)


Virtuose (2002)

Nous contacter...

Merci pour votre envoi !

Abonnez-vous aux actualités

Merci pour votre envoi !

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook